Pendant ce temps, à Vera Cruz Du bon vivre en société (4)

Depuis un quart d’heure je l’entends pleurer. Après qu’elle eut brisé de la vaisselle au sol. Elle, celle du dessus, la voisine qui empoisonne tant mes nuits depuis que je vis ici.

Lire la suite

Pendant ce temps, à Vera Cruz Du bon vivre en société (3)

C’était un soir il y a trois jours, un grincement furieux provenait de mon plafond. Cela a duré exactement 8 minutes, en deux étapes. Ensuite, j’ai passé la nuit la plus calme de l’année dans mon appartement. Il n’y a pas eu de Tf1 hurlante jusqu’à deux heures du matin, ni ses trois escales nocturnes et explosives dans son gazorium. Malheureusement, le Lapin de Pâques ne semble visiter ma voisine qu'une seule fois par an. Je songe à déménager.

Pendant ce temps, à Vera Cruz Du bon vivre en société (2)

A tort, je pensais qu'il ne pouvait pas y avoir pire que subir de force du TF1 à fond jusque deux heures du matin. Voilà que mon hippopotame de voisine du dessus a décidé de s'organiser un karaoké pour elle toute seule. En ce moment même, elle chante au micro Marie de Johnny Hallyday. Achevez-moi ou concoctez-moi des idées de vengeances.

Pendant ce temps, à Vera Cruz Du bon vivre en société

Je fantasme, oh oui, d’être en possession d’une longue épingle, acérée tel un kriss et qui serait capable de traverser le plafond, le tapis, le divan, la chemise de nuit à grosses fleurs, la culotte de coton taille 58, le gras, le gras, le gras de ses fesses de bon dieu de sourde à la noix.

Lire la suite