Le président du FN ironise sur la Shoah et démissionne

Rédaction en ligne
jeudi 06 novembre 2008, 18:57

Michel Delacroix figure dans une vidéo dans laquelle il ironise sur la Shoah. Le président du FN a quitté toutes ses fonctions exécutives mais reste sénateur. Une enquête judiciaire a été ouverte.

La vidéo de Michel Delacroix

Le président du Front National, le sénateur Michel Delacroix, fait l'apologie de la Shoah dans une vidéo filmée à l'occasion de ce qui semble être une fête de famille. Sur cette vidéo, on voit M. Delacroix entonner un pamphlet macabre sur l'air de « L'eau vive » de Guy Béart, en compagnie d'un conseiller Vlaams Belang du CPAS de Machelen. « Ma petite Juive est à Dachau, Elle est dans la chaux vive. Elle a quitté son ghetto, Pour être brûlée vive »…

L'assemblée plénière du Sénat a évoqué les faits en ouvrant sa séance jeudi après-midi, condamnant unanimement la sortie de Michel Delacroix, qui a entre-temps annoncé sa démission de la présidence du parti mais pas en sa qualité de sénateur. Présent au parlement, M. Delacroix n'a pas participé aux travaux parlementaires jeudi.

Le ministre de la Justice Jo Vandeurzen a indiqué au sénateur Josy Dubié (Ecolo) qu'une enquête judiciaire avait été ouverte. Le Centre pour l'Egalité des chances a lui-même été saisi et a déposé plainte au Parquet pour infraction aux lois contre le négationnisme et contre le racisme.

Le président de l'assemblée, Armand De Decker, qui « condamne totalement les propos inqualifiables » du sénateur d'extrême droite, a appelé à une réaction dans le cadre de la Constitution, des lois, et du règlement du Sénat. Concernant le financement du FN, M. De Decker a rappelé que la législation ne permettait qu'une suspension d'au maximum 4/12es de la dotation. Selon les premiers éléments, il apparaît en outre qu'en vertu de la Constitution, il ne semble pas possible de contraindre le sénateur à quitter l'hémicycle. Il faut que « toutes les mesures réglementaires possibles » soient prises « de manière très rapide » à l'égard du sénateur et que la Commission des dépenses électorales soit convoquée, a indiqué le chef de groupe PS, Philippe Mahoux, qualifiant les propos tenus de « totalement abjects ».

« Les qualificatifs manquent », a indiqué la chef de groupe MR Christine Defraigne, qui a parlé de propos « immondes, répugnants ». Mme Defraigne a également appelé à ce que tout soit fait pour « éviter que ce triste sire siège encore à nos côtés ». Au nom du CDH, Anne Delvaux a parlé de propos « innommables, injurieux, qui banalisent une période tragique de l'histoire ». Le CD&V, l'Open Vld, Groen ! ont condamné les faits avec la même fermeté, le VB s'est joint au concert de protestations.

« Je ne me souviens pas… »

« Je ne me souviens pas de l'avoir chantée, même si j'en connais les paroles depuis des années », a réagi M. Delacroix. « Je ne suis pas sûr de la véracité » de la vidéo, a ajouté le sénateur non-voyant. « J'en reconnais immédiatement le mauvais goût, mais s'il y a quelque chose de réel dedans, ce n'était en rien public », a-t-il souligné. Selon M. Delacroix, cette vidéo « a dû être tournée en 2000 en Espagne. Ces documents proviennent d'un dossier relatif à mon divorce, qui s'est mal terminé pour mon ex-épouse il y a quelques mois », a-t-il ajouté, sous-entendant une vengeance personnelle. Il a également affirmé que la diffusion de cette vidéo dans le public était l'œuvre de Daniel Féret, renvoyé du parti à la suite de nombreux ennuis judiciaires. Il semble que le nouveau FN soit en proie à un nouveau schisme, le groupuscule « Wallonie d'abord » de l'ex-député bruxellois d'extrême droite Juan Lemmens annonçant dans un communiqué le ralliement imminent de parlementaires régionaux du FN à son nouveau mouvement.

(belga, afp)

(Source: BELGA AFP, Le président du FN ironise sur la Shoah et démissionne, lesoir.be)

Ça, c'est presque fait. Parfait. Mais à quand le débat sur la dotation remis sur la table? J'ai vraiment mal au cul de voir que le pays considère comme légal le financement d'un parti anti-humaniste qui fait appel à la haine. Cette loi est un non-sens. Plus loin encore, qu'un tel parti puisse exister et être représenté en toute légalité... même si entre-temps, les hyènes s'entretuent dans leur tanière.