Ce matin, en petite culotte dans une salle obscure du service radiologie d’un hôpital bondé, en compagnie de deux manipulateurs:


— (manipulateur 1) Vous vous placez là sur la plaque… voilà, maintenant je vais actionner l’appareil. Ca va décoller. Ici, c’est sensations fortes garanties et tout ça remboursé par la sécu !
— Ha bon, genre ?
— Genre, là je vais faire basculer la table en arrière, accrochez-vous.
— (manipulateur 2) Ouais, vous allez voir, ici c’est mieux qu’à Walibi !
— Sauf qu’à Walibi, je vomis…
— Jeff, vas-y, met la puissance maximale sur le 100 tours minute !
— Hein ?
— Non, détendez-vous mademoiselle, c’est pour rire.
— Oui, évidemment, haha, je rigole, je rigole.
— Après, le médecin va vous faire une injection d’un produit de contraste dans le genou, vous avez déjà fait ?
— Non, c’est ma toute première fois huhu.
— (en chœur) Nous aussi, c’est notre toute première fois.
— Chouette, c’est la fête alors ?
— Ne bougez plus, on prend des clichés, on va immortaliser ce moment.

Quelques positions grotesques et clichés plus tard, le médecin arrive et prépare le champ opératoire, il s’apprête à m’enfoncer une aiguille :

— Bon, voyou… vouair… ce qu’il s’y parch… arch ! Arghl ! Hé Jeff, tu peux arghl, me décoincer mon arghl, raah, teuh ! Mon protège-thyro ? Ah oui, merci. J’ai mes gants stériles, je ne pouvais pas remettre en place ce truc qui m’étouffait. Donc, je disais, c’est parti…
— Heu attendez, il y a des effets secondaires genre heu ? Parce que je suis championne de ces trucs là.
— Si vous êtes allergique à l’iode peut-être mais heu…
— (manipulateur 2) Ouais par exemple, vous pourriez avoir le genou immobilisé la journée et avoir mal la nuit prochaine mais c’est tout.
— (médecin au regard assassin envers son confrère) Moui…
— (manipulateur 2) Oui, je l’ai déjà fait, je connais. Vous devriez tester, vous, les médecins histoire de comprendre, hahaha ! Hein Jeff ? (Rires)
— (médecin) Voilà donc heu, hum, je vais y aller hein !
— AÏEUH ! Vous m’aviez dit que ça ne ferait pas mal !
— (manipulateur 2) Remboursez !
— Aïeuh ! Mais aïeuh ! Aïe aïe aïe aïe aïe !
— Oui bon, il ne reste plus que la moitié.
— Allez-y, continuez, faites donc, j’extériorise ma douleur, c’est tout.
— (manipulateur 2) Elle extériorise sa douleur, c’est tout.

Quelques positions ridicules, clichés et isobétadine plus tard :

— (manipulateur 1) Voilà, c’est fini pour les radios, descendez du manège, vous allez au scanner…
— Chouette, hop ! Ho, ça se bloque le truc.
— Et ça ne fait que commencer !
— J’ai beau être matinale, j’ai mal…