J’aime me coucher sur le lit un instant pour bavarder avec lui.
J’aime le serrer fort contre moi et sentir sa chaleur contre mon corps.
J’aime qu’il pose sa tête contre la mienne et y humer son odeur musquée.
J’aime parcourir son corps athlétique en laissant courir mes doigts entre ses poils soyeux.
J’aime les laisser glisser jusqu’à la douceur de sa queue pour la caresser de sa base à la courbure de son extrémité.
J’aime le voir se cambrer puis se tordre de plaisir.
J’aime le sentir vibrer sous ma main experte.
J’aime ce moment de plénitude et de silence lorsqu’ensuite il s’abandonne sur moi.
J’aime lui concocter son repas qu’il dévore toujours avec appétit.

En revanche, j’aime moins tamiser la litière de son bac.