Néanmoins, je vous suis clémente, je vous épargne les combats de boue MR vs CDH et MR vs PS. Parce que voyez-vous, à force, ça ne me fait plus rire, Bande de cons! dirait Thomas Gunzig. Changeons donc de ring pour une autre mêlée qui voit le jour, celui de petits bonshommes verts contre l'affreuse Ursula.

Voici une semaine, cette dernière, ou plus précisément, Mme Lizin, qui le sait-on déjà, a le "verbe haut", s'est laissée aller une nouvelle fois et, cette fois-ci, à insulter une parlementaire germanophone d'Ecolo, Monika Dethier. Traitée de « punaise » et de « nazie » par la bourgmestre, qui nie avoir utilisé ces termes, Monika Dethier doit faire valoir sa parole contre la sienne. Toutefois, pas seule... C'est tout le parti Ecolo qui la soutient et qui semble détenir quelques boules puantes dans son arsenal, lesquelles n'attendaient plus qu'une occasion rêvée.

Coïncidence ou attaque défensive en règle? Il ne s'agit pas moins d'un vieux dossier datant des années 90 jeté en pâture dans les tribulations palpitantes qui défrayent déjà la chronique politique belge. Non-événement qui en rajoute une jolie couche car comment ne pas réagir avec dégoût face à un petit soldat du PS qui n'en est pas à son premier méfait et dans une Wallonie récemment secouée par ceux de certains de ses camarades?

Mais chut, faites donc silence, le match commence, préparez vos cornets de frites. Il nous fera oublier un moment nos petites vies moroses où boucler les fins de mois devient notre unique préoccupation. Finalement, nous n'avons pas grand chose à leur envier.

Abus de chauffeurs pour Lizin, Dewael confirme

Rédaction en ligne
jeudi 24 janvier 2008, 16:45

Un député Ecolo a annoncé qu’il demandera les documents relatifs à une utilisation abusive de chauffeurs et de voitures de police par la bourgmestre de Huy, Anne-Marie Lizin. Le député Vert a interpellé à ce sujet le ministre de l’Intérieur, Patrick Dewael, qui a confirmé les faits.

Selon le député Ecolo, Philippe Henri, Anne-Marie-Lizin aurait exigé d’un combi de police qu’il se rende sur un accident. La bourgmestre de Huy aurait aussi demandé au policier de la conduire à son rendez-vous et aurait conservé la voiture de police une fois conduite à Bruxelles. Arrivée à bon port, elle aurait ensuite laissé le policier retourner en train.

« Cela serait donc constitutif à la fois d’un abus de bien et d’un abus d’autorité, sans parler des conséquences potentielles ou avérées de ces actes », analyse Philippe Henri.

Lors de son interpellation ce mercredi à la Chambre, le député Vert a demandé au ministre de l’Intérieur s’il était au courant des faits et quelles étaient les conséquences à en tirer. Patrick Dewael a affirmé que les faits étaient avérés, qu’ils datent des années 90 et qu’ils ne sont pas de sa responsabilité.

« Je rappelle que l’application du statut disciplinaire aux bourgmestres relève des Régions. Par ailleurs, d’après le chef de corps de la zone de police de Huy, ces faits datent des années 90 », a précisé le ministre.

Pour Philippe Henri, même si le ministre n’est pas compétent, il s’agit de faire la lumière sur cette affaire.

« Circonstance aggravante, il s’agirait dans ce cas précis d’utilisation d’un véhicule prioritaire, soumis à une législation tout à fait spécifique, impliquant la possession d’un certificat de sélection médicale, une conduite défensive et des règles particulières de code de la route, ce qui nécessite bien entendu une formation adéquate », ajoute encore le député Ecolo.

(Publié dans Le Soir En Ligne, 24 janvier 2008, d’après Belga)