Je fantasme, oh oui, d’être en possession d’une longue épingle, acérée tel un kriss et qui serait capable de traverser le plafond, le tapis, le divan, la chemise de nuit à grosses fleurs, la culotte de coton taille 58, le gras, le gras, le gras de ses fesses de bon dieu de sourde à la noix.

Lire la suite